Gare à la crise cardiaque du Nouvel An !

La mortalité cardio-vasculaire fait un bond à Noël et à la Saint-Sylvestre. En cause, stress et excès en tout genre.
les huitres, plat de fête

Les huîtres, très riches en sel, peuvent augmenter la pression artérielle et la décompensation cardiaque.

Lorsque le Pr Robert Kloner, de l’université de la Californie du Sud, a eu l’idée d’examiner les données de mortalité annuelles du comté de Los Angeles avec ses collègues du Good Samaritan Hospital, il voulait juste vérifier si l’on observait sous les températures clémentes du sud de la Californie le même pic hivernal de mortalité qu’ailleurs.

Mais une surprise de taille l’attendait dans les données obtenues en décortiquant les 222.265 certificats de décès de cause cardiaque collectés de 1985 à 1996. À côté de l’augmentation, attendue, de la mortalité cardio-vasculaire en décembre et janvier (températures les plus basses) par rapport à la période allant de juin à septembre (+ 33 %), trois dates affolèrent les ordinateurs: les 25  et 26 décembre, et surtout le 1er janvier.

lire la suite…